La revue de presseLes flèches de Mamadou Koulibaly à Alassane Ouattara
Gestion du pouvoir, Réconciliation , PPTE

Les flèches de Mamadou Koulibaly à Alassane Ouattara


par César DJEDJE MEL | Publié le 7/7/2012 à 9:55 | source : Linfodrome

Heureux de vous retrouver pour notre dernière revue de presse de la semaine. Ce samedi 7 juillet 2012, nous avons comme sujets : les vérités de Mamadou Coulibaly au président Ouattara, la relance de la traque des pro-Gbagbo et l’avis du Fpi sur le PPTE. Bon week-end à tous !

Les vérités de Koulibaly Mamadou

Les journaux ivoiriens ont relayé l’interview de l’ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire et président de Liberté et Démocratie pour la République (LIDER) à RFI, dans laquelle il s’est montré encore virulent envers le président Alassane Ouattara. Le Nouveau Courrier rapporte que Mamadou Koulibaly a dit au sujet de la gestion des affaires de l’Etat que « sous Ouattara, l’opacité dans la gouvernance augmente », dénonçant des attributions de marchés sans appels d’offre. Parlant du découpage administratif, il a déclaré : « Ouattara découpe sans consulter qui que ce soit », relève L’Intelligent d’Abidjan. En ce qui concerne la justice et la réconciliation, il a affirmé que « cette justice n’est pas équitable », écrit Soir Info tandis que dans L’Inter, on apprend que selon Mamadou Koulibaly « la vengeance n’est pas une source de réconciliation ». On finit avec L’Expression qui a mis en relief son avis sur le PPTE. Le leader de LIDER a indiqué que « le PPTE est une grosse victoire », non pas pour le régime Ouattara, mais pour la population.

La traque contre les pro-Gbagbo continue

Simplice Kouadio, le procureur de la République de Côte d’Ivoire a informé du lancement de nouveaux mandats d’arrêt internationaux contre des pro-Gbagbo. « Mandats d’arrêt internationaux contre 4 pro-Gbagbo », écrit Le Patriote à la Une. Les personnes visées sont les ministres Emile Guiriéoulou, Kaé Eric, le commandant Tapeco et le leader de jeunesse Thierry Légré. Face à ces nouveaux mandats, Le Courrier d’Abidjan soutient que « la justice vuvuzela reprend de plus belle ! » d’autant plus qu’il informe, de même L’Inter, du déferrement à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA) de l’intérimaire de Blé Goudé au sein du COJEP et d’un de ses collaborateurs. En effet, Yavo Martial et Yago Anguirant ont été écroués dans cette prison après une audition au cours de laquelle ils ont été inculpés pour atteinte à la sûreté de l’Etat et trouble à l’ordre public. Leur arrestation remonte au 13 juin dernier. D’autres personnes suspectées pour divers délits sont arrêtées également. Parmi elles, Guéhi Bléka Henri Joël dit « Rougeo ». Il aurait tué, à en croire le parquet d’Abidjan, le Français Yves Lambelin, rapporte L’Intelligent d’Abidjan. Par ailleurs, les journaux informent que deux cadres pro-Gbagbo en prison depuis la chute du régime Gbagbo ont été « cuisinés » hier au cours leur audience, d’après L’Expression. Il s’agit de Bro Grébé et Aboudramane Sangaré. La première, selon Nord-Sud Quotidien, a paniqué et accusé Gbagbo de lui avoir donné les moyens avec pour mission de salir Alassane Ouattara et de prôner la haine dans le pays.

Le PPTE vu par le FPI

« PPTE, enfin la version du FPI », est le titre principal de L’Intelligent d’Abidjan. En effet, le parti de Laurent Gbagbo s’est prononcé dans une déclaration sur l’obtention du point d’achèvement de l’initiative PPTE par la Côte d’Ivoire. L’Intelligent d’Abidjan retient de ce qu’a dit Laurent Akoun : « Nous accueillons avec responsabilité cet événement qui va régenter la vie des Ivoiriens ». Le parti s’est surtout félicité, lit-on dans Notre Voie, estimant que c’est la bonne gouvernance de Laurent Gbagbo qui a mis en incubation l’atteinte de ce point d’achèvement de l’initiative PPTE. Cependant, le FPI s’est montré préoccupé par « le flou artistique qui enveloppe la communication gouvernementale en rapport avec l’initiative ». C’est pourquoi, Le Temps note que le parti a dénoncé la mascarade du pouvoir ; Car, il hfaut le dire, dans son document, Laurent Akoun a fait l’historique de l’initiative et a averti que son parti se tiendra en éveil pour que soit mis en œuvre des projets issus de l’initiative.