Grève dans le primaire public

Les cours perturbés à Abidjan
De nombreuses classes fermées
par Elysée Yao | Publié le 24/4/2012 à 21:15 | source : Soir info
Grève dans le primaire public, les cours perturbés à Abidjan

Les cours ont été sérieusement perturbés le lundi 23 avril 2012 dans les écoles primaires publiques du district d'Abidjan. De nombreuses classes sont restées fermées à ce premier jour de la semaine.

Car, plusieurs instituteurs ont suivi le mot d'ordre de grève de 48 heures lancé par le Mouvement des instituteurs pour la défense de leurs droits (Midd). Partout où nous sommes passés, les cours ne se sont pas déroulés normalement comme il était d'ordinaire. Des élèves dont les enseignants ont observé l'arrêt de travail du Midd jouaient dans les cours de récréation. Des enseignants, membres d'autres syndicats non grévistes se tournaient les pouces. C'était le cas des élèves et des instituteurs de l'Epp Attoh Louis de Treichville. Selon la directrice de l’établissement, Mme Allovi Koko, quatre (4) enseignants sur six (6) n'ont pas répondu présents au retentissement de la sirène à 8 heures. Idem à l'Epp Pont de la même commune où seul le directeur d'école a ouvert la classe de Ce2  dont il a la charge.  Les sept (7) autres enseignants n'ont pas trouvé nécessaire de mettre les pieds à l'école, signifiant clairement qu'ils adhèrent à la logique des responsables du Midd. Le constat a été le même dans les communes de Marcory et de Koumassi. De nombreux instituteurs sont restés chez eux. 

Déjà le vendredi 20 avril 2012, des enseignants, a expliqué le directeur d'une école primaire de Marcory qui a requit l’anonymat, ont demandé aux enfants de rester à la maison le lundi et le mardi, parce qu'ils seront absents pendant ces deux jours, pour cause de grève. C'est ce qui explique, a ajouté le directeur de l'école, le faible taux de présence d'élèves dans la cours de recréation et surtout la fermeture de nombreuses classes.  Propos confirmés par, Koné Aboubacar, un écolier de la classe de Cm2, qui dit être venu à l'école pour voir si ce n'était pas un canular de la part de son maître. Et bien, l'écolier s'est rendu compte qu'il ne s'agissait pas d'un poisson d'avril.

C'est donc le cartable sur la tête qu'il a emprunté le chemin de la maison en compagnie d'un de ses camarades de classe. Le Midd a décidé d'observer un arrêt de travail de 48 heures, à compter du lundi 23 avril 2012. Cette grève de deux jours vise à interpeller le gouvernement afin que leurs revendications portant sur le reliquat de l'indemnité de logement, le déblocage des avancements à effets financiers, le paiement de la deuxième moitié de la bonification indiciaire etc. soient effectives. Il est bien de noter que, selon le secrétaire général du Midd, Mesmin Komoé, l'arrêt de travail de 48 heures décrété par son syndicat a été largement suivi. Il en veut pour preuve le taux de fermeture des classes qui s’élève entre 90 et 98% sur l'ensemble du territoire national.   

 

Elysée YAO