Accueil


Audience du 18 juin à la Cpi: Ce que la défense de Gbagbo réserve au procureur


par Alain Bouabré | Publié le 9/3/2012 à 0:0 | source : Soir info
Audience du 18 juin à la Cpi: Ce que la défense de Gbagbo réserve au procureur
Laurent Gbagbo se dit prêt à aller au bout de cette affaire

La défense de Laurent Gbagbo, l'ex-chef d’État ivoirien détenu à la Cour pénale internationale (Cpi), prépare activement l'audience du 18 juin 2012. Elle entend ''casser'' tous les arguments qui seront développés contre son client, à cette autre audience.

 Mieux, le principal Avocat de l'ex-président de la République peaufine d’ailleurs soigneusement une stratégie afin de dérouter son contradicteur qu’est le procureur de la Cpi. C’est donc pour discuter des nouvelles lignes de défense que Laurent Gbagbo a convoqué le collectif de ses avocats.

La rencontre qui aura lieu dans les prochains jours permettra de définir la partition qu’aura à jouer chacun des juristes dans cette affaire. Des suggestions et des propositions seront faites et soumises à discussion. Mais en attendant, on apprend que Maître Emmanuel Altit a déjà réfléchi à un plan qu’il va, à cette séance, proposer à l’ex-chef d’Etat et autres Avocat.

Une stratégie qu’il croit capable de surprendre la cour. Selon des sources crédibles et qui suivent de près le dossier, celle-ci s’articule autour de trois points principaux. Dans un premier temps, il est question de plaider '' non coupable'' et faire comprendre à la cour que le dossier souffre '' d'absence de preuves''. Deuxième point, Altit pense qu’il serait mieux indiqué de tout mettre en œuvre pour pousser le procureur à apporter la preuve matérielle de la culpabilité de son client plutôt que de se contenter de faire des déductions qui, selon elle, n'auraient aucun poids juridique. ''Le fait que l'accusation elle-même ne reconnaît pas l'implication directe de Laurent Gbagbo comme auteur de ce qui lui est reproché, puisqu'elle parle de co-auteur indirect, cela donne l'occasion aux avocats de l'ex-chef d’État, de confondre leur contradicteur sur bien des points qu'ils tiennent comme ''secret défense'', indiquent nos informateurs. Enfin, l’Avocat français semble avoir obtenu l’accord de Gbagbo quand il lui a suggéré la piste de la liberté provisoire. En engageant ce débat à la cour, Emmanuel Altit est convaincu que les éléments qui seront apportés à la barre sont de nature à faire plier la Cour.

C’est bien cela que la Défense de Laurent Gbagbo réserve au procureur, quand s’ouvriront les discussions à l’audience. Il est bon de savoir que l’avocat principal de Laurent Gbagbo, selon des sources bien informées, a mené de nombreuses démarches dans l’intention de bâtir une véritable ‘’ muraille’’ de défense pour son client. Il a pris contact avec les plus brillants juristes à travers le monde et a recueilli leurs avis sur le dossier qu’il défend et entend les exploiter dans le sens de réussir sa plaidoirie.

Il ressort de certaines confidences que la défense de Laurent Gbagbo ira confiant à ce procès parce qu'elle a décelé de nombreuses failles du procureur de la Cpi qui devraient être bien exploitées. Quant au prisonnier de La Haye, si l’on s’en tient aux informations qui nous parviennent, il a le moral haut. « Il a des choses à dire au monde entier. Et il va vider son sac. Il est prêt à aller au bout de cette affaire comme il l’a dit. Nous ne désespérons pas. Bien au contraire nous y croyons…jusqu’au bout ! », a lâché Edmond Guet qui a mis sur pied en Europe, un mouvement de soutien à Gbagbo.

 

A. BOUABRE